1 541 442 visites 5 visiteurs

NON AU RACISME

27 octobre 2015 - 17:49

Le monde du sport peu parfois être cruel, c'est pourquoi, il faut crier haut et fort : NON AU RACISME !

Ce que risque l'auteur d’actes racistes peut :

  • Etre interdit de stade pendant un maximum de trois mois. Cette interdiction dite «administrative» de stade est prononcée par le préfet, en vertu de la loi du 23 janvier 2006 (article L 332-16 du code du sport).

  • Etre puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende (articles L 332-6 et 7 du code du sport). Peut être condamné toute incitation à la haine ou à la violence ainsi que le fait d'introduire, de porter ou d'exhiber des signes ou symboles rappelant une idéologie raciste ou xénophobe.
  • Etre interdit de stade pendant cinq ans. Cette sanction ne concerne que les auteurs de délit en relation avec une manifestation sportive (la loi n° 93-1282 du 6 décembre 1993 relative à la sécurité des manifestations sportives, article L. 332-11 du code du sport). Elle peut s'appliquer au seul fait de prononcer des injures racistes.


Le club risque :

  • De jouer un match à huis clos.
  • De se faire retirer des points au classement.
  • De payer une amende.

Commentaires